X

PHP

En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source, Surfez léger...
JobsPHP.fr : coup d’œil vers Microsoft…
12 avril 2010 à 20:59 2
Une fois n'est pas coutume, c'est vers Microsoft et ses navigateurs has been que se tournent les modifications de JobsPHP.fr poussées en production ce soir... Rien de plus extraordinaire que des modifications CSS, comme toujours... On se rassurera en observant qu'une largeur est passée de 70 à 75 pixels sur tous les navigateurs ; cette mise à jour n'était donc pas complètement sans intérêt. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule : JobsPHP.fr possède désormais son .com...
LIRE LA SUITE...
En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source, Projecteur sur..., Surfez léger...
JobsPHP.fr : petit coup de peinture…
4 avril 2010 à 13:30 2
JobsPHP.fr s'offre une nouvelle tenue de soirée en ce week-end pascal pluvieux. Plus jeune, plus sexy, plus tendance ; ce nouveau design se détache un peu de l'aspect austère que peut faire paraître le monde du développement... Cette version n'est pas maintenue pour IE6 et assume quelques défauts sur IE7. Côté code, quelques bugs ont été corrigés...
LIRE LA SUITE...
Développement parlant..., La boîte à menthol..., Open Source, Surfez léger...
PHP 6 au point mort…
23 mars 2010 à 10:39 1
La version 6 de PHP est désormais en stand by. La faute à l'implémentation d'Unicode qui s'avère être très bloquante...
LIRE LA SUITE...
Au travail !, C'est important..., En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source, Projecteur sur...
Zend Certified Engineer…
7 mars 2010 à 15:00 1
C'est un fait, développer en PHP est trop souvent associé à une tâche d'un niveau proche de l'amateurisme. Si c'est ce que pense la majorité des développeurs de langages "professionnels", ce n'est pas pour autant une vérité... Certes, le PHP avait été lancé dans une optique d'ouverture et permettait, du coup, à un individu lambda débrouillard de développer un site (ou une application) sans grandes notions de programmation. Cette période est désormais révolue grâce à PHP 5 (disponible et utilisé depuis plusieurs années déjà) et son système objet très évolué... Malheureusement, dans la tête des gens, on débute en PHP et on conclut en J2EE... Ce qui, vous en conviendrez, est une aberration pour tout puriste qui se respecte. Zend, la société à l'origine de l'industrialisation de PHP, a donc fait comme ses concurrents et mis en place sa certification...

Ce qu'il faut savoir...

La certification Zend PHP 5 est un examen sur machine d'une durée d'une heure et trente minutes. Les soixante-dix questions sont principalement à choix multiples (une ou plusieurs réponses peuvent être cochées) mais peuvent parfois être ouvertes ; dans ce cas, on vous demandera, par exemple, le nom d'une fonction ou d'une propriété. Les questions et les réponses sont rédigées dans un français approximatif. Ainsi, un index de base de données devient un indice ; la méfiance doit être de rigueur... Le résultat du test est affiché dès la fin de celui-ci. Il n'y a aucune notion de note, mention ou classement.

Training tests, oui mais pas trop !

La première chose que Zend propose à ses futurs candidats, c'est l'acquisition d'une batterie de tests blancs destinés à préparer l'examen. Ceux-ci se révèlent intéressants dans la mesure où ils permettent de se familiariser avec le fonctionnement de l'examen. Ils sont, cependant, en anglais et beaucoup plus simples que l'examen lui-même. C'est donc la surprise dès la première question le jour J. La deuxième est une jolie panoplie de livres (au format PDF) offrant une aide à la préparation de cette certification. Une rapide lecture du Zend Study Guide peut s'avérer intéressante mais bien moins utile qu'un parcours du manuel PHP.

Les surprises...

Hormis le fait que l'examen apparaît comme étant nettement plus compliqué que les tests blancs, celui-ci souffre parfois de quelques bugs. Ainsi, on pourra tomber sur des réponses de ce type (exemple fictif) :
Le PHP est-il le meilleur langage de la Terre ? Réponses (deux à choisir) :
  • Oui
  • Non
  • Aucune des précédentes
Comique... Dans le même style, cette question aurait pu avoir des boutons radio en lieu et place des cases à cocher...

Les astuces...

Il ne faut pas oublier (et c'est rappelé au début de l'examen) que cette certification se base sur la version 5.1.1 de PHP. Les blagues de ce type sont donc à surveiller :
L'opérateur instanceof a été introduit en PHP 5. Avant cette version, is_a() était utilisé mais is_a() est depuis devenu obsolète, en faveur de instanceof. Notez que depuis PHP 5.3.0, is_a() n'est de nouveau plus obsolète.
Vous êtes prévenus... Il arrive souvent que le bout de code, qui effectue des calculs binaires en jouant avec les bits et les conversions, contenu dans la question souffre en fait d'une erreur de syntaxe. Inutile de se torturer l'esprit en comptant les 0 et le 1 ; il faut dans un premier temps vérifier qu'aucune coquille n'est placée pernicieusement dans le script. Enfin, certaines questions demandent parfois le typage du troisième paramètre optionnel de la fonction vive_le_php() (exemple encore fictif). Dans ce cas là, bon courage...

Félicitations ! Vous avez réussi...

Pour conclure, on retiendra que ce qui rend important cet examen réside dans la quantité d'informations que chaque candidat aura du apprendre pour connaître les quelques réponses attendues. Il n'est pas évident que cette certification ait un réel poids chaque jour passé dans la vie d'un développeur. Il n'est pas non plus évident qu'elle soit garante de la logique et de la qualité du code de celui-ci. Cette certification est avant tout un bon moyen de prouver au monde, aux incrédules et aux développeurs Java que le PHP, non content d'être une technologie en forte croissance, est bel et bien un langage professionnel...
LIRE LA SUITE...
La boîte à menthol..., Marketing moderne..., Projecteur sur..., Surfez léger...
JobsPHP.fr s’affiche sur Google…
27 janvier 2010 à 18:30 0
C'est en ce début d'année 2010 que Google a décidé de lancer une campagne promotionnelle pour son système d'annonces AdWords. Plusieurs utilisateurs des services de la machine de guerre de Mountain View ont eu la chance de recevoir un code promotionnel de 75€... 75€, c'est tout de même 75 jours de publicité si l'on fixe la limite de budget à 1€ par jour. Attention tout de même ; des frais incompressibles (5€) sont demandés à la création du compte AdWords. Le code promotionnel ne prenant pas en charge ces frais, il faudra obligatoirement créditer (débiter) votre compte d'un montant minimum de 10€ (c'est la règle). Ce qui signifie que chaque lettre envoyée avec ce code promotionnel rapporte potentiellement 10€ à Google (sans compter les charges, etc.)... Bref, 10€, c'est largement envisageable pour se faire un peu de publicité. JobsPHP.fr profite donc de cette offre d'appel (et n'ira pas plus loin) pour se faire un peu connaître. Il est possible, qu'au fil de vos recherches, vous tombiez sur JobsPHP.fr dans la partie des liens commerciaux de Google...
LIRE LA SUITE...
Au travail !, En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source, Projecteur sur..., Surfez léger...
JobsPHP.fr : captcha, contributeurs et correctifs…
20 janvier 2010 à 17:00 2
S'il ne s'agit pas de la version 2.0 tant attendue, cette nouvelle mouture de JobsPHP.fr poussée hier en production propose quelques nouveautés dont une très importante...

Anti-spam

Beaucoup (et le serveur de bases de données le premier) se sont plaints des robots spammeurs qui postulaient (sans aucune qualification) ou déposaient des annonces (pour des succursales étranges de revente de médicaments). C'est terminé ! Un captcha est en place grâce au service reCAPTCHA.

Correctifs divers

Parmi les divers correctifs associés à cette version, on trouve la prise en charge des serveurs mandataires... Des tests de l'application ont été effectués derrière des serveurs mandataires peu permissifs et semblent concluants.

Contributeurs

JobsPHP.fr est un service libre et gratuit. La politique reste la même ;  il n'est pas dans les projets de revenir sur ce point. Un nouveau type d'intervenant fait, tout de même,  son apparition (en plus des employeurs et des candidats) : le contributeur. Il s'agit, en fait, d'un employeur qui aurait encouragé le projet JobsPHP.fr. Le contributeur, en échange d'une participation de son choix, voit ses annonces affichées sur la page d'accueil du service en permanence. C'est le cas de notre première société contributrice Actiane dont l'offre apparaît sur la home. Il est prévu, dans les mois à venir, de réserver d'autres avantages aux contributeurs...

Open Source

JobsPHP.fr reste impliqué au cœur du monde Open Source et le prouve, une fois de plus, en restant fidèle au CMS JobberBase. Celui-ci étant, cependant, pas mal remanié.

Réflexions

Une refonte graphique ainsi qu'une amélioration de l'ergonomie de JobsPHP.fr sont espérées lors des prochaines livraisons. Toute proposition est la bienvenue.
LIRE LA SUITE...
Au travail !, En programmant..., La boîte à menthol..., Surfez léger...
JobsPHP.fr : (encore) un peu de nouvelles…
18 janvier 2010 à 15:17 0
Non, JobsPHP.fr n'a pas été oublié... Le projet vit juste un peu plus longtemps que prévu sur sa version actuelle. La faute à des journées qui ne veulent pas durer plus de vingt-quatre heures... Des perturbations ont été rencontrées ces derniers temps par les utilisateurs du service ; la base de données n'ayant pas supporté la quantité de spam qui lui est injectée. L'avenir, à court terme, devrait donc voir arriver un captcha... En ce qui concerne le long terme, une réévaluation des besoins doit être faite. Trop de fonctionnalités sont attendues pour la V2 ; il va falloir très vite simplifier les choses pour terminer les développements...
LIRE LA SUITE...
Au travail !, Humeur, La boîte à menthol...
Syndrome du lundi…
19 octobre 2009 à 12:09 0
Classe PHP du jour :
class hasFlemme
{
     public function __construct()
     {
          $this->_getMotivation();
     }

     private function _getMotivation()
     {
          return false;
     }
}
C'est lundi...
LIRE LA SUITE...
En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source
L’informatique gastronomique…
13 octobre 2009 à 13:30 0
En informatique, tout fonctionne un peu comme en cuisine. Pour que le livrable soit de qualité acceptable, il est important d'avoir une bonne recette, de bons ingrédients, un bon chef et de bons commis... La construction d'un projet ne se résume pas à un enchaînement de lignes de code dans des fichiers (UTF-8) mais bel et bien à une suite d'étapes aussi importantes les unes que les autres.

20% : c'est le chiffre...

20% ; c'est à peu près (selon les projets) la proportion du temps à consacrer à la conception. Dans ces 20% se trouvent toutes les différentes parties d'analyse et d'échange. Cela peut, effectivement, paraître idiot mais bien réfléchir contribue au bon développement d'un projet. Le chef dispose donc de ce temps pour élaborer une bonne recette pour ses clients (cobayes). Et comme en cuisine (tout se recoupe décidément) : si l'on veut que ce soit bon (et beau), il faut de bons ingrédients...

Bien faire son marché...

Le choix d'un langage, d'une machine ou d'un moteur de bases de données est primordial. Celui-ci sera garant de la bonne conduite du projet. Windows + IIS + Sybase + PHP 4 + HTML 4 est un bon exemple de la façon de se mettre des bâtons dans les roues tout seul...

La dream team...

Qu'on ne se le cache pas ; on fait de l'informatique, pas du tricot. Les propositions des différents intervenants se doivent d'être innovantes et évolutives. La MOA doit donc posséder une bonne vision des attentes de l'utilisateur final. Dans le même ordre d'idées, on évitera des couches de développement sans notions de POO ni de séparation fond/forme...

Pour résumer...

Un bon chef de projet, de bons développeurs, une bonne MOA et des choix techniques judicieux... Si le budget est là, tout devrait passer comme une lettre à la Poste (enfin presque)...
LIRE LA SUITE...
En programmant..., La boîte à menthol..., La vie d'un blog..., Open Source
Upgrade du dimanche soir (espoir)…
14 septembre 2009 à 14:24 0
Ce long dimanche d'hiver parisien de septembre aura vu arriver une petite mise à jour de la partie "Derniers tweets"... Les liens des tweets sont désormais cliquables et les dates sont affichées en temps réel (recalculées à chaque chargement de page). Il est probable que cette partie devienne un plugin WordPress dans les semaines qui arrivent. Le sujet est en cours de réflexion. La problématique ne concerne absolument pas la question des droits mais bel et bien celle de l'environnement. A l'heure actuelle, cette partie a été développée à l'aide de SimpleXML propre à PHP 5... Il reste, toutefois, d'autres bugs mineurs en attente de correctifs...
LIRE LA SUITE...