X
Au travail !, C'est important..., En programmant..., La boîte à menthol..., Open Source, Projecteur sur...

Zend Certified Engineer…

7 mars 2010 1

C’est un fait, développer en PHP est trop souvent associé à une tâche d’un niveau proche de l’amateurisme.
Si c’est ce que pense la majorité des développeurs de langages « professionnels », ce n’est pas pour autant une vérité…
Certes, le PHP avait été lancé dans une optique d’ouverture et permettait, du coup, à un individu lambda débrouillard de développer un site (ou une application) sans grandes notions de programmation. Cette période est désormais révolue grâce à PHP 5 (disponible et utilisé depuis plusieurs années déjà) et son système objet très évolué…

Malheureusement, dans la tête des gens, on débute en PHP et on conclut en J2EE… Ce qui, vous en conviendrez, est une aberration pour tout puriste qui se respecte.
Zend, la société à l’origine de l’industrialisation de PHP, a donc fait comme ses concurrents et mis en place sa certification…

Ce qu’il faut savoir…

La certification Zend PHP 5 est un examen sur machine d’une durée d’une heure et trente minutes.

Les soixante-dix questions sont principalement à choix multiples (une ou plusieurs réponses peuvent être cochées) mais peuvent parfois être ouvertes ; dans ce cas, on vous demandera, par exemple, le nom d’une fonction ou d’une propriété.

Les questions et les réponses sont rédigées dans un français approximatif. Ainsi, un index de base de données devient un indice ; la méfiance doit être de rigueur…

Le résultat du test est affiché dès la fin de celui-ci. Il n’y a aucune notion de note, mention ou classement.

Training tests, oui mais pas trop !

La première chose que Zend propose à ses futurs candidats, c’est l’acquisition d’une batterie de tests blancs destinés à préparer l’examen.
Ceux-ci se révèlent intéressants dans la mesure où ils permettent de se familiariser avec le fonctionnement de l’examen. Ils sont, cependant, en anglais et beaucoup plus simples que l’examen lui-même. C’est donc la surprise dès la première question le jour J.

La deuxième est une jolie panoplie de livres (au format PDF) offrant une aide à la préparation de cette certification.
Une rapide lecture du Zend Study Guide peut s’avérer intéressante mais bien moins utile qu’un parcours du manuel PHP.

Les surprises…

Hormis le fait que l’examen apparaît comme étant nettement plus compliqué que les tests blancs, celui-ci souffre parfois de quelques bugs.
Ainsi, on pourra tomber sur des réponses de ce type (exemple fictif) :

Le PHP est-il le meilleur langage de la Terre ?
Réponses (deux à choisir) :

  • Oui
  • Non
  • Aucune des précédentes

Comique…
Dans le même style, cette question aurait pu avoir des boutons radio en lieu et place des cases à cocher…

Les astuces…

Il ne faut pas oublier (et c’est rappelé au début de l’examen) que cette certification se base sur la version 5.1.1 de PHP. Les blagues de ce type sont donc à surveiller :

L’opérateur instanceof a été introduit en PHP 5. Avant cette version, is_a() était utilisé mais is_a() est depuis devenu obsolète, en faveur de instanceof. Notez que depuis PHP 5.3.0, is_a() n’est de nouveau plus obsolète.

Vous êtes prévenus…

Il arrive souvent que le bout de code, qui effectue des calculs binaires en jouant avec les bits et les conversions, contenu dans la question souffre en fait d’une erreur de syntaxe. Inutile de se torturer l’esprit en comptant les 0 et le 1 ; il faut dans un premier temps vérifier qu’aucune coquille n’est placée pernicieusement dans le script.

Enfin, certaines questions demandent parfois le typage du troisième paramètre optionnel de la fonction vive_le_php() (exemple encore fictif).
Dans ce cas là, bon courage…

Félicitations ! Vous avez réussi…

Pour conclure, on retiendra que ce qui rend important cet examen réside dans la quantité d’informations que chaque candidat aura du apprendre pour connaître les quelques réponses attendues.

Il n’est pas évident que cette certification ait un réel poids chaque jour passé dans la vie d’un développeur.
Il n’est pas non plus évident qu’elle soit garante de la logique et de la qualité du code de celui-ci.

Cette certification est avant tout un bon moyen de prouver au monde, aux incrédules et aux développeurs Java que le PHP, non content d’être une technologie en forte croissance, est bel et bien un langage professionnel…

Il y a 1 commentaire

  • […] Zend Certified Engineer… […]

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *