X
La boîte à menthol..., Linuxien, Open Source

Mandriva, classique…

24 avril 2006 12

On continue le petit tour des distributions Linux avec, cette fois-ci, la star, l’idole des windowsiens : Mandriva Linux.

Anciennement Mandrakelinux, cette distribution est certainement la plus connue de toutes. Simple d’installation, entièrement assistée, elle offre un confort d’utilisation proche de celui de Windows.

Il est, par ailleurs, appréciable de rappeler que celle-ci est issue d’un projet français. Un projet qui a fait son chemin puisque c’est aujourd’hui une société commerciale qui développe le système d’exploitation. Plusieurs versions sont donc disponibles ; la version free et ses déclinaisons payantes plus professionnelles. Car il faut bien se le dire : si Mandriva Linux reste Linux, c’est tout de même la distribution la plus proches du gestionnaire de fenêtres… Un marché s’ouvre donc.

Axée sur une parution annuelle, Mandriva Linux apporte une somme d’outils plus qu’intéressants :

  • KDE : l’interface graphique
  • GNOME : l’autre interface graphique
  • Evolution : l’utilitaire de travail collaboratif
  • Gimp : le retoucheur d’images
  • OpenOffice.org : la suite bureautique
  • Firefox : le navigateur
  • Samba : le gestionnaire de réseaux Windows
  • Kopete : le messager instantané
  • Des utilitaires de gravure
  • Des utilitaires de gestion Wi-Fi
  • Un firewall entièrement paramétrable

Vous vous doutez bien que ceci n’est qu’une liste non exhaustive. En effet, si Ubuntu préfère limiter les doublons, Mandriva surmultiplie les logiciels et certains se retrouvent parfois en trois exemplaires. C’est ainsi que cette distribution pourra s’installer à partir de trois CD au lieu d’un seul.

Dès le lancement du premier CD, l’utilisateur est pris en charge et assisté (à la Windows). Tout fonctionne à l’aide de simples clics et d’illustrations. Et Mandriva frappe encore plus fort quand le programme d’installation propose de copier les sources des CD vers le disque dur. Une rupture de flux est si vite arrivée!

Une fois installée et lancée en mode graphique, la distribution surprend par son ergonomie. A coups de menus et de panneaux de configuration qui nous rappellent un autre OS bien connu, Mandriva exploite à merveille le noyau Linux… Les configurations matérielles se font seules pour la plupart des périphériques et les logiciels s’installent grâce à un utilitaire très pratique. Précisons toujours que les drivers propriétaires doivent être ajoutés plus tard manuellement. Un logiciel sous licence commercial ne pouvant être distribué d’office avec un pack sous licence GNU.

Mandriva Linux est donc la distribution à posséder pour remplacer Windows dans un premier temps. A part les compilations à la console, vous ne vous apercevrez peut-être même pas que Microsoft n’est plus dans votre machine. Une distribution idéale pour les ordinateurs personnels!

Il y a 12 commentaires

  • BlueMind dit :

    Oui, c’est une bonne distribution, trés ergonomique et trés (trop ?) compléte.
    J’ai juste un doute sur l’avenir car elle se « crosoftise » et que la politique commerciale est plus proche aujourd’hui de celle d’un OS classique que de l’Open Source ….

  • Aurélien dit :

    Dès qu’il y a de la demande, on y voit un marché potentiel malheureusement…
    Il n’est pas rare de trouver Mandriva dans le même rayon que Windows d’ailleurs…

    Mais la version free reste en téléchargement libre heureusement.

    Je pense et je reste convaincu que l’avenir de l’informatique réside dans l’Open Source…

  • Jabberwock dit :

    Tant que CoH marchera pas sur Linux, ca me sert à rien, à part pour faire « bien », ou faire mumuse 5min

  • Aurélien dit :

    CoH fonctionne sous Linux… Recherche Cedega dans Google et regarde la liste des jeux compatibles…

    C’est la première chose que j’ai cherché moi!:mrgreen:

  • Jabberwock dit :

    Ca marche ? A 3i/s?

  • Jabberwock dit :

    C’est payant >_>

  • Jabberwock dit :

    La liste des jeux compatibles : http://transgaming.org/gamesdb/?order=working&showall=1

    Je crois que je vais me laisser tenter 🙂

  • Aurélien dit :

    Le RPM compilé est payant…

    Les sources CVS sont gratuites… Il ne reste qu’à les compiler.:wink:

    En fait, quand tu paies, tu finance le service de mise à jour. Par le programme en lui-même.

  • Jabberwock dit :

    vivi, mais moi je suis pour le gratuit :mrgreen:

  • Aurélien dit :

    En P2P tu dois pouvoir retrouver les vieux RPM qui datent d’une ou deux versions…

  • Jabberwock dit :

    Mais en meme tps je suis qu’il faut un P125 3THz, avec 1To de Ram pour faire tourner linux + le jeu correctement 🙁

  • Aurélien dit :

    J’ai pas testé mais apparement, pas tant que ça…

    Ce n’est pas un émulateur…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *