X

WiFi

Humeur, La boîte à menthol..., Open Source, Par ici..., Surfez léger...
Vestiges d’une autre époque…
7 juillet 2007 à 22:07 0
Une semaine c'est long... Une semaine peut être une éternité... Surtout sans connexion Internet. Pauvre informaticien qui ne peut pas consulter sa boîte mail une fois par heure comme d'habitude. A quand le Wi-Fi dans les campings? Que s'est-il passé cette semaine? Rien de plus que la semaine précédente? Notre Président de la République fracture encore plus la France pendant que les travailleurs se ruent sur les plages. TF1 bat des records de QI grâce aux énarques qui peuplent son loft. Et pendant ce temps là, Fei'lya fait son entrée dans la famille Menthe Fraîche. Quinze centimètres au garrot, une magnifique robe tigrée et dix-huit petites griffes qui n'attendent rien de plus que la nouvelle tapisserie. Une semaine qui aurait dû être une éternité. La plage déserte, l'océan, le soleil : la liberté. L'éternité, c'est ce qui semble nous séparer de l'époque de ces bunkers qui flottent sur le sable des côtes françaises. La nature reprend toujours le dessus. Les forteresses les plus imprenables tomberaient sous la houle. Mais la plage, elle, est toujours là... L'homme construit, l'homme détruit, la nature crée... Trois fonds d'écran tout neufs donneront peut-être des idées d'évasion à celles et ceux qui passent par ici au gré des fluctuations du web. Respirez!
LIRE LA SUITE...
L'air pur des autres..., La boîte à menthol..., Un monde économique...
Le Wi-Fi gratuit…
23 juin 2006 à 13:06 2
Un jeune homme a été mis en garde à vue cette semaine à Vancouver pour avoir profité d'un accès Wi-Fi délivré par un cybercafé gratuitement. Les autorités ont, en fait, remplacé le terme "gratuitement" par "frauduleusement". Certains diront que c'est pareil. Mais bon... Toujours est-il que ce jeune homme va devoir payer une amende. Il est, en effet, accusé d'avoir volé un service... Accusation sujette à controverse. Le défaut d'un réseau Wi-Fi est certainement la tendance de celui-ci à éparpiller les données. Ainsi, sans sécurité adéquate, n'importe quel individu (plus ou moins bien intentionné) peut entrer dans le réseau... Le jeune homme arrêté n'est donc pas forcément à blâmer dans la mesure où le réseau du cybercafé était ouvert. Il garait simplement sa voiture sur le parking et profitait du flux... Peut-être aurait-il du se garer discrètement dans une ruelle. Comment limiter son flux sans mot de passe à moins de mettre du plomb dans les murs? Il serait peut-être judicieux d'appliquer à ce cas le même principe que celui de la cerise qui tombe de l'arbre du voisin... Surtout qu'un cybercafé, ça vend du café avant tout. Le préjudice ne doit pas être si conséquent que ça...
LIRE LA SUITE...