X

IUT

Humeur, La boîte à menthol..., Par ici...
I comme incompétence…
10 mai 2006 à 21:25 10
Il est difficile d'évaluer le degré de qualité d'une formation. Mais il est généralement facile d'en reconnaître une mauvaise. L'IUT qui se veut polyvalent et performant devrait (sans généraliser) parfois revoir sa copie et ses effectifs. Refuges d'enseignants misanthropes ou asile pour fonctionnaires en fin de série, les IUT ont souvent fait plus de tort aux étudiants que de bien... Basés sur des axes d'enseignement nationaux et gérés par des fatigués de naissance, ces formations doivent tout de même inculquer des valeurs et des connaissances à ceux qui y perdent leur temps. Des axes nationaux pour un programme local? Le fonctionnement est connu et utilisé depuis longtemps dans les Universités ; le ministère fixe des axes à suivre (des objectifs à atteindre) et les groupes d'enseignement locaux organisent le tout. Critiqué en masse, ce fonctionnement crée des disparités entre les écoles et ne semble pas donner la même chance à tous. En parallèle s'appliquent les programmes nationaux sanctionnés par des examens qui offrent, au moins, une courte égalité des chances sur le marché du travail... On voit malheureusement une somme de diplômés d'IUT qui arrivent en entreprise (pour utiliser un terme générique) sans aucune compétence. Certes, la vrai formation se fait sur le terrain. Mais de là à regresser post-bac, quelle en est l'utilité? Cela ne peut malheureusement en être autrement! L'étudiant n'est que le reflet de ce que lui offre l'enseignant. Si celui-ci pense qu'une heure de cours doit se transformer en trentes minutes, comment obtenir des bases solides? Comment s'épanouir dans une formation superficielle qui n'offre pas le temps de comprendre? En l'étalant sur trois ans? Faux! Cette réforme ne fait que diminuer le contenu technique assimilé. On rallonge, on surnote et nos statistiques sont bonnes... Quel grand moyen de masquer la vérité... Des personnels qui fonctionnent? Comment évoluer au sein d'une organisation mal organisée? Certains diront que le nombre d'étudiants à gérer est trop conséquent pour ne pas faire d'erreur... Oui! Evidemment! 300 étudiants c'est beaucoup par rapport aux 30000 gérés par les Universités. Pourtant, elles semblent mieux organisées, elles. Il est rare de se retrouver avec deux épreuves de partiels le même jour à la même heure en faculté. Et pourtant, les cursus y sont parfois beaucoup plus complexes... Ajoutez une pincée de mauvaise foi, deux cuillères de têtes en l'air et un bol de mauvaise humeur. Saupoudrez le tout sur le service administratif et dégustez de 9h à 16h (pas avant, pas après!)... Si vous en avez sous la main, pensez également à rajouter du je n'ai pas envie de répondre au téléphone et le résultat sera presque parfait. Voici sûrement ceux qui donnent une si mauvaise image du service public. En résumé, l'IUT n'apporte vraisemblablement rien à ses diplômés. A la limite de la perte de temps, ce cursus a encore beaucoup à apprendre des autres. Faiblesse et manque d'efficacité sont les maîtres mots de sa description... Mal étudié, mal organisé, mal préparé. Si la performance est un de vos soucis, n'y mettez pas les pieds. Ceci n'est pas écrit suite à un echec ou une défaite personnelle. Ceci est un constat. D'autres formations souffrent des mêmes dysfonctionnements. Il ne faut d'ailleurs pas jeter la pierre à tout le monde. Certains travaillent avec honneur et conviction. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait à mourir de rire...
LIRE LA SUITE...
Humeur, La boîte à menthol..., Par ici...
I comme IUT…
10 mai 2006 à 18:49 3
IUT... Institut Universitaire de Technologie... Vous souhaitez acquérir les moyens d'analyser votre environnement, de diagnostiquer vos forces et vos faiblesses. L'initiative, le sens des relations humaines et la compétence acquise par les jeunes diplômés leur permettent d'être pleinement opérationnels et de s'adapter aux évolutions culturelles et technologiques de l'environnement. Sauf que tout ça ; c'est faux!
LIRE LA SUITE...